La malle aux trésors des festivals de l’été

cinema_paradiso

Comme vous le savez l’été à Paris est synonyme de festivals de cinéma et de cinéma à la belle étoile, c’est donc une période bénie pour les cinéphiles, car souvent cerise sur le gâteau, ces séances sont pour la plupart gratuites. Cette année comme chaque année les festivals donnent la part belle aux grands classiques, aux comédies musicales avec une touche de films noir et de suspens avec de grands maîtres tels Otto Preminger ou Hitchcock.

Le premier à ouvrir le bal des festivals de l’été c’est le Festival Paris Cinéma du 5 juillet au 12 juillet : en plein air ce sera musique et cinéma, tandis que le cycle ciné classique nous attend au Nouveau latina et au Louxor. A noter pendant le festival Paris cinéma le lancement d’un cycle consacré à 50 grands rôles de femme au cinéma au Reflets Médicis dont je ne manquerais pas de vous parler plus en détails dans un prochain article.  Autre cycle, les années 50 au cinéma au Grand action à partir du 18 juillet en partenariat avec le Palais Galliera et son exposition, je peux déjà vous le dire ce festival nous réserve de vrais trésors chaque vendredi soir. Second festival de plein air, le festival de la Villette du 23 juillet au 24 août, consacré à l’adolescence avec là aussi de quoi nous ravir. Le cinéma de plein air c’est aussi le cinéma dans les quartiers et notamment le quartier 13 sur le thème cette année de la musique et de la danse.

Enfin un été à Paris ne pourrait se faire sans le cinéma au clair de lune et le forum des images. Cette année de grands acteurs nous attendent au coin de la rue ! Pour le programme en entier c’est par ici

Ce n’est pas tout de vous donner les dates de tout ces festivals, dans ce foisonnement de films il va falloir choisir, je vous ais donc fait une petite sélection spéciale classique et coup de coeur qui devrait enchanter vos longs soirs d’été.

Samedi 5 juillet

Le festival Paris cinéma coté plein air s’ouvre sur un ciné karaoké sur les berges à 22 h 30, de quoi nous enchanter et nous faire chanter Demy, West Side Story, Marylin, Hair avec une touche de Brésil

Coté grand classique c’est au Nouveau Latina à 21 h 15 que le festival s’ouvre sur un film d’Otto Preminger grand maître du film noir, Bunny Lake avec Laurence Olivier.

Dimanche 6 juillet

Nouveau Latina 19 h,  le festival se poursuit avec un Western, L’homme qui tua Liberty Valence de John Ford, avant dernier film emblématique du genre.

Lundi 7 juillet

On revient au plein air avec un spectacle mêlant musique et cinéma sur les berges de seine, Port de Solférino. Retour de flamme avec Serge Bromberg passionné de cinéma, véritable chercheur de trésor, qui nous enchantait sur Arte avec ses miracles de films restaurés.

Mercredi 9 juillet

Nouveau Latina à 19 h 00, le festival classique présente le premier film américain de Jean Renoir l’étang tragique en compagnie du réalisateur, producteur et scénariste Pierre Rissient. Un homme de cinéma de l’ombre peu connu mais un des plus influent du cinéma international, confident de Ford, Walsh, Hawks.

Jeudi 10 juillet

Nouveau Latina à 20h, Paris Texas de Wim Wenders, sublime road movie, palme d’or à cannes en 1984.

Vendredi 11 juillet

Nouveau Latina à 21h, Autopsie d’un meurtre, un nouvel Otto preminger sûrement son film le plus connu, sommet du film noir.

Louxor à 20h30, La mort aux trousses du sieur Alfred Hitchcock, incroyable chasse à l’homme usant de toutes les machines possible, suspens haletant au décor qui reste encore dans notre mémoire, Cary Grant magistral en innocent traqué, que dire de plus à voir et revoir surtout sur grand écran !

Au Reflet Médicis le cycle 50 grands rôles de femmes au cinéma vous donne rendez vous avec l’actrice Emmanuel Riva et son film, Hiroshima mon amour. Une belle rencontre en perspective à 20h30.

Samedi 12 juillet

C’est la clôture du Paris cinéma festival, en plein air port de Solférino c’est un film de la nouvelle vague Paris vue par qui met fin au festival en attendant l’année prochaine.

Le festival paris cinéma c’est aussi des avants premières, d’autres grands classique et des ciné concert qui donnent le frisson, dont je vous laisse découvrir toute la programmation

Le temps de souffler un peu on reprend avec le festival dont je ne perdrais pas une miette dont le jour et l’heure sont absolument idéale, le festival année 50 tous les vendredis à partir du 18 juillet.

Dans la semaine du 16 au 22 juillet
Le cycle 50 rôles de femmes au cinéma se poursuit avec la grande Danielle Darrieux dans un film de Max Ophuls, madame de…; du grand classique !

Vendredi 18 juillet

Au Grand Action à 20h, Rue de l’estrapade de Jacques Becker, Chassé croisé amoureux dans l’univers de la mode avec Louis Jourdan, un acteur français à hollywood magnifique dans lettre pour une inconnue et absolument irrésistible dans Gigi.

Vendredi 25 juillet

Au Grand Action à 20h, Les hommes préfèrent les blondes, film mythique aux chansons on ne peut plus mythiques, chacun se souvient de Marylin et de son “Diamond are the girls best friends”. Comédie musicales mais pas que, dont vous je avais parlé plus longuement il y a quelques temps sur le blog.

Jeudi 31 juillet

C’est le début du cinéma au clair de lune ! A 21h30 direction la butte Montmartre, square Louise Michel, pour un film noir Du riffifi chez les hommes

Vendredi 1 août

Au Grand Action toujours, Femmes entre elles de Michélangelo Antonioni, dans l’univers de la couture. J’avoue que c’est un cinéaste que je ne connais pas bien, l’occasion donc de réviser ses classiques italiens.

Ce 1 août c’est aussi l’occasion de rejoindre le second festival de l’été à la Villette qui a commencé le 23 juillet et qui nous offre ce vendredi une merveille d’animation : Les enfants loups Ame Yuki de Mamoru Hosada. Je vous l’avoue ce fut un de mes coups de coeur à sa sortie en salle, un dessin digne du grand maître Miyasaki dont Hosada est un peu le fils maudit. Un conte poétique et sensible, d’une beauté à couper le souffle, du fantastique se mêlant au réel.

Samedi 2 août

Retour à la Villette pour le 2e film de Georges Lucas avant la saga Star Wars, American Graffiti : les années 60, une nuit, une bande copains, un charme délicieusement rétro. A noter le tout jeune Harrison Ford, Ron howard acteur tel que nous l’avons vu dans la série de notre enfance Happy Days, et Richard Dreyfuss inoubliable et habité dans rencontre du 3e type.

Du coté du festival du quartier 13, ce samedi nous offre une merveille de comédie musicale au coeur de la capitale, Un américain à Paris. Gene Kelly, Leslie caron dansant sur les quai de seine, so romantic.

Dimanche 3 août
Si vous avec loupé la séance de madame de… au Reflet Medicis , une occasion de vous rattraper à 21h30 à la pelouse de Reuilly

Mercredi 6 août
Lino Ventura et Alain Delon jouent les aventuriers à 21h30 au parc de Choisy

Vendredi 8 août

Retour au festival des années 50 au Grand Action, avec Fenêtre sur cour, un second Hitchcock pour votre été avec la sublime Grace Kelly, véritable personnification des années 50 dont les robes ont fait rêver plus d’une. A noter dans votre agenda cinéma un autre Hitchcock au Grand action en octobre pour la suite du cycle année 50, la main au collet toujours avec Grace Kelly, film prémonitoire sur les hauteurs de Monaco.

Ce vendredi vous pouvez aussi opter pour le cinéma de plein air et la Villette avec une comédie musicale  absolument jouissive : Hairspray. Feel good movie s’il en est qui n’oublie pas d’aborder sans y toucher le racisme et l’intolérance, pas si léger qu’il n’y parait.

Samedi 9 août
René clément, Simone Signoret dans le le jour et l’heuredans le jardin Nelson Mandela au halles

Dimanche 10 août
Le cinéma au clair de lune se clôt sur un film culte qui ne pourra pas vous empêcher de fredonner On connaît la chanson

Vendredi 15 août

Retour au Grand Action et au année 50 avec un nouveau film de Jaques Becker, Edouard et Caroline avec Daniel Gélin.

Dimanche 17 août

Cinema de plein air a la Villette, avec un film culte, Lolita de Stanley Kubrick, oserait je l’avouer il fait partie des films que je n’ai pas encore vue, mais que je m’empresserais d’aller voir ! Petite consolation l’actrice Sue Lyon à un rôle quelque peu similaire chez un de mes auteurs fétiches Tenessee William et son sublime La nuit de l’Iguane ou celle ci plonge dans le doute le plus obscur le réverend Richard Burton.

Vendredi 22 août

Festival année 50 toujours au Grand Action, Chérie je me sens rajeunir, à nouveau Howard Hawks aux manettes d’une comédie loufoque avec la belle Marylin et Cary Grant.

Dimanche 24 août

Fin du second festival cinéma de l’été à la Villette avec une comédie musicale qui vous donnera envie de chanter et danser, Fame. Si on connait la série, le film lui est une véritable plongée dans l’univers d’une école de danse de chant, c’est une joyeuse cacophonie avec musique, danse, théatre à tous les étages : ça chante, ça joue, ça vie et c’est très bon.

Une dernière date même si elle est en septembre puisque le festival des films des années 50 se poursuit à la rentrée jusqu’au 31 octobre.

Le 5 septembre au Grand Action un dernier avant goût de vacance avec le bien nommée Vacances romaines. De quoi commencer l’année tout en légerete, avec l’égérie des année 50 la sublime Audrey Hepburn, adorable princesse ingénue voulant découvrir le monde qui nous amène dans les rues de Rome avec comme protecteur Gregory Peck en journaliste qui pense tenir le scoop de l’année mais ne tardera pas à succomber au charme de la belle.

Un bel été de festivals en perspective ! N’hésitez pas à rajouter d’autres festivals cinéma de l’été ! Je vous donne rendez-vous à la fin du mois pour vous parler une fois n’est pas coutume d’une exposition qui recèle aussi des trésors de cinéma !

 

You may also like...

1 Response

  1. elle et moi says:

    Bravo pour ce que tu fais pour le cinéma .on aime beaucoup

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *