L’importance d’être constant, the importance of being Earnest

En direct de Londres, profitons de cette escapade en terre d’Albion, pour délaisser le temps d’un article, la screwball comédie et parler d’un bijoux de comédie britannique : L’importance d’être constant, qui allie le sommet de la littérature Anglo-saxonne à la plus savoureuse des comédies, so british !
earnest

Nous sommes à la fin des années 50 et déjà le vent de la comédie britannique souffle un air nouveau, fait de non sense, d’humour noir et de dialogues savoureux. Bientôt la comédie britannique imposera son style à nul autre pareil, avec les inclassables et inimitables Monthy Python. Mais revenons quelques décennies en arrière avec ” L’importance d’être Constant “. Les fans de Wilde auront déjà reconnu une de ses pièces majeures, place donc à l’histoire.

La pièce se déroule autour de faux semblants et de deux gentlemen Constant alias Jack et Algernon qui se sont chacun inventés un alter ego : l’un pour justifier ses aller et retour à Londres et vivre une vie de célibataire alors qu’il doit s’occuper de sa pupille et passer pour un homme respectable à la campagne, l’autre pour s’octroyer des moments de calme à la campagne loin de ses obligations mondaines. Ces deux personnages imaginaires sont donc en premier lieu le frère de Jack prénommé Constant dont la vie de débauche nécessite la bienveillante présence de son frère et Bunbury l’ami invalide d’Algernon vivant à la campagne et ayant besoin de sa précieuse compagnie. Jack qui compte bien épouser la cousine d’Algernon est donc connu à Londres sous le nom de Constant, Algernon de son côté est bien décidé à se faire passer pour le frère indigne auprès de la pupille et prend donc lui aussi le nom de Constant pour rejoindre malgré lui son ami dans son domaine. Les deux gentlemen se retrouvent donc dans la demeure de Jack où se passera le reste de l’intrigue qui verra entrer en scène la pupille férue de chevalerie, la promise accompagnée de son intraitable mère, une gouvernante et un révérend. Il faut bien sûr préciser que le nom présumé de chacun des amis est d’une importance majeure pour les deux promises et deviendra bientôt le sujet même de la pièce.

Le film est en tout point fidèle à la pièce tout en offrant plus de rythme, les actes étant coupés pour faire des scènes plus courtes et se dérouler dans différents lieux. Si il est impossible de comparer la screwball avec cette adaptation d’une pièce d’Oscar Wilde, nous restons tout de même dans le thème car ici plus que dans tout autre comédie les dialogues sont d’une importance cruciale. Ils déploient tout le génie de Wilde et annonce tout le non sens et l’humour noir des films britanniques.

En effet un des éléments majeurs du genre screwball réside dans les dialogues, toujours justes et précis ils peuvent être riches en sous entendu comme pour “L’impossible monsieur bébé” ou avoir une certaine profondeur dramatique comme c’est le cas dans “Indiscrétion” quand le père parle à sa fille et lui reproche sa froideur. Cette question du dialogue est portée au plus haut niveau par le réalisateur Howard Hawks qui demandait à ses acteurs de parler comme on peut le faire dans la vie en n’hésitant pas à se couper la parole, dans “La dame du Vendredi” il leur demande d’ailleurs dans ce film de parler plus vite que la normale, ce qui donne une intensité et une vie au dialogue sans nul autre pareil. Le comique ou le dramatique dans le screwball est avant tout dans le dialogue et se poursuit par un comique de situation comme c’est le cas dans “L’impossible monsieur bébé”. En dehors du genre screwball nous verrons d’autres réalisateurs ou comiques qui donnent aussi une grande importance au dialogue c’est le cas des comédies de Lubitch auquel nous consacrerons de prochains articles ou le personnage de Groucho Marx des Marx Brother’s dont nous ne manquerons pas non plus de parler !

Pour l’heure l’interméde britannique touche à sa fin, il ne vous reste plus qu’à vous précipiter sur le théâtre de Wilde !
Abonnez-vous au tableau the importance of being earnest de Meribs sur Pinterest.

You may also like...

1 Response

  1. 10 May 2015

    […] n’est autre que l’adaptation au cinéma de la pièce de théatre d’Oscar Wilde, L’importance d’être Constant, the importance of beeing Earnest, nous avions d’ailleurs pu vous dire quelques mots sur […]

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *